L'Open Internet Project

L’émergence du secteur numérique date d’il y a plus de 20 ans et est maintenant une composante essentielle de notre société. Aujourd’hui, notre monde est devenu totalement digital, depuis l’économie jusqu’à l’administration, et même les réformes politiques. Ainsi, 7 millions d’Américains viennent de souscrire à l’Obamacare : ils l’ont fait online. Ce monde digital ne peut pas être dominé par un, deux, ou trois acteurs de taille mondiale avec le pouvoir d’en écrire les règles et les principes de fonctionnement, et d’admettre ceux qui ont le droit d’y participer.

Par ses innovations et avec ses services, Google est un acteur qui, sans aucun doute, a contribué très positivement au développement du secteur Internet. Il est souhaitable que Google continue sur cette voie à condition de ne pas s’engager dans des pratiques qui biaiseraient la concurrence dans cette société numérique en construction.

Les fondateurs de l’OIP ont adopté un Manifeste, qui en appelle aux gouvernements européens à la Commission Européenne, aux parlementaires, et à l’ensemble des leaders politiques : il est temps d’agir. Lire le Manifeste

L’objectif premier de l’OIP est d’obtenir que soit garantie la neutralité d’Internet.
Le moteur de recherche de Google est devenu le port d’escale de 90% des Européens: lorsque l’on cherche un vol d’avion, un médecin, un restaurant, une information sur un pays, il devrait être neutre et offrir une diversité d’accès à l’information. Ce n’est plus le cas, depuis un certain temps.

Face à cette situation, l’OIP a décidé de soumettre une plainte contre Google devant la Commission Européenne décrivant divers comportements que nous considérons comme constitutifs d’un abus de position dominante. Cette plainte est en relation avec les investigations en cours concernant l’affaire 39.740 Foundem et autres et démontre pourquoi les engagements de Google pour clore cette enquête sont insuffisants pour sauvegarder la concurrence sur le marché digital européen. Voir un résumé de la plainte

Pour mobiliser largement en faveur d’un Internet neutre que l’OIP considère comme un principe fondamental, l’OIP organise le 15 mai à Paris une rencontre transeuropéenne. Des organisations de consommateurs, des entreprises du secteur digital, des startups, des éditeurs online et des acteurs politiques discuteront de la nécessité de renforcer les règles de concurrence du monde numérique. Meeting et détails pratiques.

Prenant en compte le fait que, dans le passé, Google a constamment fait évoluer Internet selon son seul impératif, l’OIP considère qu’il est essentiel d’évaluer de façon continuelle les stratégies de Google au regard de la neutralité d’Internet et du respect de la concurrence. A cette fin, l’OIP a également créé Google Observer : un observatoire qui permettra de signaler toutes les mauvaises pratiques visant à barrer le chemin de la concurrence, et à renforcer sa situation de domination déjà quasi-absolue.

Lire le Manifeste