L’OIP se félicite de la décision rendue par la Commission européenne à l’encontre de Google par OIP

Paris, le 27 juin 2017 – L’association Open Internet Project (OIP), plaignante dans l’affaire Google-Shopping, se félicite de la décision rendue aujourd’hui par la Commission européenne à l’encontre de Google, sanctionnant ses abus de position dominante dans le marché des moteurs de recherche en favorisant ses propres services de comparaison en ligne dans ses pages de résultats.

Alors que l’affaire a été ouverte il y a plus de 7 ans, l’OIP salue la détermination, le dynamisme et le courage de Madame Margrethe Vestager, Commissaire européenne à la concurrence qui depuis novembre 2014 a repris l’affaire en main après quatre années perdues dans la recherche d’un compromis avec le moteur de recherche.

Aujourd’hui, la Commission européenne a annoncé officiellement qu’elle interdisait les pratiques de Google consistant à favoriser systématiquement ses propres services de comparaison en ligne dans ses pages de résultats. A titre dissuasif, la Commission a imposé une sanction historique de 2,4 milliards d’euros.

L’OIP se félicite des mesures correctrices auxquelles Google devra se soumettre imposant l’égalité de traitement sur le moteur de recherche entre les services de Google et les services concurrents, d’autant plus qu’elles pourront être imposées pour d’autres secteurs d’activité comme la cartographie et les billets de voyage.

La productivité, la croissance et les emplois sont menacés par les abus de position dominante des entreprises qui exercent une puissance de marché incontestable, causant de sérieux dommages à la concurrence en Europe. Le comportement anti-concurrentiel de Google se poursuit au-delà du dossier Shopping dans d’autres dossiers comme ceux d’Android, de la cartographie, des images, etc. et d’autres secteurs de l’économie européenne. Dans ce contexte, l’OIP encourage la Commission à poursuivre toutes les autres affaires en cours à l’encontre de Google.

Join us